Modifier la résidence de l'enfant et droit de visite

Divorce / Séparation : quelle résidence pour l’enfant ?

En cas de divorce ou de séparation, les parents doivent fixer la résidence des enfants mineurs.

Il existe deux possibilités :

  • La résidence alternée, l’enfant réside régulièrement chez les deux parents
  • La résidence habituelle de l’enfant chez l’un des parents. En contrepartie, l’autre parent bénéficie d’un droit de visite et d’hébergement.

Sachez que ce choix n’est pas définitif. Vous pouvez solliciter la modification de la résidence de l’enfant ou de votre droit de visite et d’hébergement.

1/ La modification de la résidence des enfants

La modification de la résidence de votre enfant est possible s’il survient un élément nouveau.

Vous déménagez ou vous prévoyez de déménager et la résidence de votre ou de vos enfants a été fixée en alternance ? Votre ou vos enfants expriment le souhait de vivre seulement chez l’autre parent ou inversement ? Il existe un conflit important entre votre ou vos enfants et le nouveau compagnon ou nouvelle compagne de l’autre parent ?

Vous souhaitez mettre en place une résidence alternée ?

Maître Claire GENESTIER vous guide et saisit la juridiction compétente et défend vos intérêts.

 

2/ La modification du droit de visite et d’hébergement

Classiquement, ce droit de visite et d’hébergement s’exerce une fin de semaine sur deux et pendant une partie des vacances scolaires.

Néanmoins, ce droit peut être élargi, réduit, voir libre en cas d’accord avec l’autre parent.

Vous jugez que votre droit de visite et d’hébergement est insuffisant et souhaitez renforcer vos liens avec votre enfant ? Vous déménagez ? Quel impact sur vos droits de visite et d’hébergement ? Vous souhaitez réduire les droits de visite et d’hébergement de l’autre parent ?

 

Maître Claire GENESTIER vous conseille, saisit la juridiction compétente et vous défend au mieux de vos intérêts.