Qu’est-ce qu’un divorce contentieux ?

Un divorce contentieux s’oppose à un divorce par consentement mutuel. Il s’adresse aux couples :

  • dont l’un des membres n’est pas d’accord pour divorcer contrairement à l’autre
  • qui sont d’accord sur le principe du divorce, mais pas sur les conséquences de celui-ci, comme dans les cas de divorce accepté.

Les divorces contentieux sont des procédures judiciaires qui sont plus longues que les divorces à l’amiable.

À quoi sert un avocat dans un divorce contentieux ?

Comme dans n’importe quel type de divorce, l’avocat est un allié, un conseiller et un expert juridique qui va vous donner la marche à suivre pour régler votre séparation le mieux possible. Dans le contexte d’un divorce contentieux, souvent plus délicat et plus sensible que pour un divorce à l’amiable, votre avocat est là pour vous représenter. Sa priorité est de défendre vos intérêts pour éviter un règlement de divorce inégal entre les deux parties. L’avocat défend au mieux vos intérêts et porte votre parole devant le Juge aux Affaires Familiales (JAF).

Le cabinet d’avocats de Maître Claire GENESTIER, fort de son expérience, est présent à vos côtés pour vous conseiller au mieux de votre situation et selon vos propres objectifs. Maître Claire GENESTIER vous assistera lors de toutes les étapes et dans tous les aspects de votre vie personnelle, familiale et patrimoniale. Elle vous guidera sur l’ensemble des décisions qui s’imposeront à vous au fil de la procédure.

Maître Claire GENESTIER place l’écoute, la rigueur, la réactivité et l’efficacité au centre de la relation privilégiée qui doit exister et perdurer entre l’Avocat et son client. Sa priorité reste vos intérêts.

Les trois types de divorce contentieux

Il existe trois types de divorce contentieux :

  • le divorce pour acceptation du principe de la rupture de mariage est aussi dénommé divorce accepté. Il est destiné aux couples qui sont d’accord sur le principe du divorce, mais pas sur son dénouement comme le partage des biens, le montant de la prestation compensatoire ou de la pension alimentaire ou encore le mode de garde des enfants.
  • le divorce pour altération définitive du lien conjugal peut être demandé par une seule des parties, même si l’autre ne souhaite pas divorcer.
  • le divorce pour faute peut être demandé dans les cas de violences. Les cas d’adultères sont plus délicats, car certains juges ne considèrent plus la tromperie comme une faute. De plus, il faut pouvoir prouver l’infidélité, ce qui n’est pas toujours simple.